Home » News
Affaire M. Jacques Yoki Onana et M. Ngum Gérard: Le journaliste Pharel Marcelin Ateba situe les faits de sa dénonciation
Category :- News Author :- Bertin BIDJA 
Posted on July 23, 2019, 2:46 pm

la fièvre déclenchée, contamine le journal le soir, qui a également à la même période, titré à sa grande une : « gestion calamiteuse : la CNPS scelle les comptes de la mairie de Yaoundé 6e ». Tout se transforme à un jeu de Ping Pong ; Pharel Ateba dans sa posture de dénonciateur mène des investigations et sur la base de ses recherches, devient aussi virulent qu’un virus informatique, via ses publications au quotidien. Le 12 juillet 2019, on lit sur le mur de la page facebook de la mairie de Yaoundé 6e, un démenti suite à la parution du journal le soir, qui indiquait : « la CNPS a servi à toutes les mairies de Yaoundé et plusieurs établissements publiques tels que le CHU, l’hôpital central, et autres. Les ATD (avis à tiers détenteur), c’est une formalité usuelle. Le compte de la mairie de Yaoundé 6e fonctionne bel et bien en ce moment. Pour preuve, les employés passent en ce moment à la caisse pour leur salaire du mois »

Pour comprendre la motivation qui anime l’élan de dénonciation du journaliste Pharel Ateba, la rédaction de LeGidéon s’est rapprochée de lui pour en savoir plus, surtout le pourquoi de son acharnement dans cette affaire.  Avec beaucoup d’assurance, il nous accordé un entretien question de nous situer sur ce qui se passerait exactement selon lui à la mairie de Yaoundé 6e.
« Je vous remercie par ce que vous avez pris le temps pour en savoir plus, en venant vers moi. En faite, il s’agit d’une injustice que nous décrions. Il se trouve  qu’un jeune compatriote est méprisé par le maire de Yaoundé 6e. C’est un jeune prestataire de service qui a dépensé tout ce qu’il avait dans les comptes pour réaliser les travaux que le maire lui avait attribué en 2017.  Je rappelle au passage qu’il sont des amis, ils se connaissent très bien, c’est justement en guise de récompense pour tout ce qu’il a fait pour le maire pendant la campagne électorale, pendant sa batail avec le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Monsieur Gilbert Tsimi Evouna. C’est ainsi que les 03 travaux lui ont été attribués. Le premier travail, c’était le curetage d’un pont du coté de Biyem Assi qui a été payé à hauteur de 1.500.000FCFA.  Le 2e travail, c’était l’aménagement d’un espace sportif à Biyem Assi rond point express. Le 3e travail qui est d’ailleurs querellé aujourd’hui, c’est la construction des latrines à l’école publique de Mendong. Alors le jeune a saisi plusieurs fois le maire pour être payé, le maire lui a fait comprendre que les caisses étaient vides. Il a saisi les autorités administratives, il a saisi les forces de l’ordre, le receveur a été entendu, le maire a été plusieurs fois entendu à la brigade de Mendong. A un moment, il a constaté qu’il était en train d’être roulé par les forces de l’ordre du coté de la mairie de Yaoundé 6e, c’est ainsi qu’il a saisi le procureur de la république près des grandes instances du Mfoundi. Le procureur a transmis le dossier à la PJ (police judiciaire) pour enquête et compte rendu. Yoki Onana a été entendu, où il a encore affirmé que les caisses étaient effectivement vides et que le plaignant sera payé dès que possible. Le receveur municipal est venu battre en brèche les déclarations du maire en disant qu’elle est en surliquidité, du moins qu’il y a suffisamment d’argent dans son compte pour que le plaignant soit payé. Depuis que le dossier est chez le procureur jusqu’à ce jour rien n’est fait. C’est ainsi qu’il nous a saisi ; et nous nous sommes dit, nous sommes des jeunes, c’est un jeune entrepreneur. Dans le cadre des nos émissions nous traitons le cas des entreprises locales qui broient du noir par ce qu’elles ne sont pas payées par l’Etat du Cameroun, et nous estimons qu’il a trop dépensé. Il a vidé ses comptes pour satisfaire le maire de Yaoundé 6e, encore que tous ces travaux ont été réceptionnés. Alors, nous dénonçons le maire par ce que nous constatons qu’il est arrogant. Nous nous sommes rapprochés de lui, il ne nous a rien dit de convaincant. On a sollicité sa version des faits, il nous a rabouillé, raison pour laquelle on a utilisé tous les moyens qui sont à notre pouvoir, pour que la revendication de M. Ngum Gérard soit entendu par de nombreux camerounais. Nous n’utilisons pas seulement les réseaux sociaux, nous utilisons aussi les médias traditionnels pour interpelé les autorités administratives, notamment le préfet du Mfoundi, le gouverneur de la région du centre, le ministre de la décentralisation, le chef d’Etat pourquoi pas. Que sa facture soit payée, c’est aune facture d’au moins 9 millions, il s’agit exactement d’une somme de 9.500.000 FCFA. On voit sur le terrain le maire lancé d’autres travaux, on voit il organise les fêtes à Yaoundé 6e, mais il ne veut pas payer ce prestataire de service de Yaoundé 6e. Il n’est pas d’ailleurs le seul, ils sont nombreux ces prestataires de services de Yaoundé 6e qui sont aux abois et ont peur de se plaindre par ce qu’ils estiment que leurs factures ne seront pas payées. Alors il faut donc briser ce signe indien en disant au maire, le jeune a trop dépensé il faut que sa facture soit payée », nous a fait comprendre Pharel Ateba.
La chose la plus étonnante pour une certaine opinion, est cette lutte acharnée de Pharel Ateba  en faveur du plaignant, qui serait confondue à un règlement de compte, mais l’homme fait comprendre qu’il ne s’agit point d’un règlement de compte, juste une dénonciation des faits.
« Non il ne s’agit pas d’un règlement de compte, ce n’est pas un chantage, contrairement à ce que j’ai lu à travers les réseaux sociaux, que je suis manipulé par les adversaires politiques de M Yoki Onana et par les anglophones et les bamilékés pour trahir mon frère béti. Je n’entre pas dans ce genre de combat, j’estime que si nous sommes bétis en ce moment, il n’est pas question de dire que les autres sont mauvais. Le combat des bétis en ce moment c’est de montrer qu’on est capable d’accompagner honorablement le chef de l’Etat jusqu’à la fin de son mandat en posant des actes positifs, encore que M Yoki Onana est un jeune, et toute la jeunesse camerounaise l’a soutenu pendant sa batail avec M Gilbert Tsimi Evouna, et cette batail a été remportée. Il est question que M Yoki Onana soit véritablement au service de la jeunesse. Lorsqu’il attribut le marché à un jeune qui, je rappelle, est un architecte affilié à l’ordre national des architectes du Cameroun. Il a été formé au Etats-Unis. Imaginez aujourd’hui, il a contracté des dettes pour réaliser ces marchés et ces marchés ont été réceptionnés. Il va faire comment pour rembourser ces dettes ? C’est pour cette raison qu’en tant que jeune, je suis décidé d’accompagner, de soutenir ce jeune, en dénonçant les actes de M Yoki Onana. Je m’en fou qu’il soit bamiléké, anglophone ; je soutiens un jeune compatriote qui est en difficulté, par ce que je me dis demain je peux créer des entreprises et cette situation pourrait m’arriver. Il est question de tirer la sonnette d’alarme, de dire aux gens, c’est de trop ! Il faut que les militants du RDPC, je veux dire les cadres du RDPC qui sont à la tête de certaines institutions, sachent que le chef de l’Etat attend beaucoup d’eux. Ils doivent poser des actes positifs, allant dans le sens non seulement d’honorer le parti et d’honorer celui qui a fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui », confie Pharel Ateba.
Le combat mené par ce dernier semble tout de même, avoir un écho favorable, malgré que aucune réaction n’a encore été enregistrée au niveau du parti de la flamme auquel appartient le maire Yoki Onana.
« Ce que nous savons, c’est que le sous-préfet aurait convoqué une réunion d’urgence le 8 juillet dernier ; bon c’est vrai que au cours de cette réunion là, il était question de parler de la correspondance des chefs traditionnels adressée au chef de l’Etat contre M Yoki Onana. Mais il était aussi question de dire à M Yoki Onana de payer les factures des prestataires de services, par ce que comme je l’ai dit précédemment, M Ngum Gérard n’est pas le seul prestataire de services aux abois. Ils sont nombreux ces prestataires de services à la mairie de Yaoundé 6e qui ne sont pas payés jusqu’aujourd’hui. Donc le sous-préfet a réagi, nous attendons d’autres réactions, et nous tendons la main par ce que M Ngum Gérard est ouvert à tout arrangement à l’amiable. Et ce qui nous désole un peu venant des dignitaires bétis, du moins pour ceux qu’on avait de l’estime, ceux qu’on pouvait considérer comme des personnes capables de prendre la parole pour défendre la tribu béti, plutôt ces personnes là nous combattent par que nous soutenons M Ngum Gérard. Nous voulons que ces personnes là nous convoquent et qu’autour d’une table qu’on parle davantage de cette affaire. On peut trouver une issue favorable, on peut trouver des voies et des moyens pour sortir définitivement de cette affaire, par ce que c’est le maire qui prend un coup, c’est la mairie de Yaoundé 6e qui prend un coup. Tant que M Yoki Onana ne paye pas ces factures, on va le combattre en présentant les faits jusqu’à la gare, et nous interpellons tout le comité central, si M Yoki Onana ne paye pas ces factures, on va maintenant amener l’affaire sur le terrain politique et là je vous assure tous les coups sont permis », explique le journaliste.
A suivre ces précédents propos, on pourrait se permettre de croire que cette lutte acharnée, provoquerait la sortie de M Yoki Onana de l’exécutif de la mairie de yaoundé 6e. Est-ce la fache cachée de l’iceberg ? le journaliste ne manque pas de répondre
« Ecoutez ! Ce que je veux d’abord c’est qu’il paye la facture de M Ngum Gérard. Je ne suis pas un juge d’instruction, je suis journaliste je dénonce les faits. Sauf que j’ai décidé de soutenir ce jeune garçon par ce que j’estime que je suis jeune. M Yoki Onana est jeune, il a trahi la jeunesse en combattant M Ngum Gérard ; ce n’est pas ce qu’on attend de lui. On lui a confié ce mandat par ce qu’on savait que M Yoki Onana pouvait non seulement relever le défi, qui n’est ce pas de faire rayonner l’intelligence, l’engagement de la jeunesse camerounaise, pour accompagner le chef de l’Etat jusqu’à la fin de son mandat, hélas ! On a plutôt la trahison, permettez moi l’expression, l’incompétence du maire de Yaoundé 6e, et raison pour laquelle nous nous sommes engagés dans ce combat. Il est question de rester objectifs, de rester sur les faits. J’évite les propos injurieux, j’évite les propos de diffamation, je parle avec les documents à l’appui. Je donne les chiffres, les dates et les lieux exacts ; si le camp de M Yoki Onana estime que, ce que nous disons est faux, il peut saisir la justice et là, ça nous permettra enfin d’aller défendre le dossier de M Ngum Gérard par ce que nous estimons que c’est une injustice de trop. »
« Je vous dit, le combat que nous menons en ce moment n’est pas contre M Yoki Onana l’individu, mais contre le maire par ce que nous estimons que le maire a échoué ». le dernier poste du journaliste sur son compte facebook, porte l’information suivante : « Simone Ngah, l’un des adjoints au maire de Yaoundé 6e enfonce Yoki Onana ». elle fait comprendre que les factures de M Ngum Gérard ne sont pas payées par ce qu’il est anglophone.
 Une injustice est une fois de plus affichée et dénoncée, mettant en relief une atmosphère tribale. A quand la mise place du puzzle final ? l’avenir nous en dira davantage sur cette affaire.
 

Back to School Debate: “Lawyers went back to work, why are we holding on to schools?”
Ambazonian activists have argued that the quality of educati....
Page Views: 142
War and Environment: Lebialem’s Deserted Hometowns, Receding Frontiers of Civilization
“The houses are now level playing grounds for rats or snak....
Page Views: 327
Environmental Heritage: Kwanmkwala and Esuba (fufu and soup) From the Bakossi Highlands
The Bakossi land which covers most of the Kupe Muanenguba Di....
Page Views: 64
Sport/Découverte
Stéphane Pierre Jo KAMENDJE Jeune tennisman camerounais ch....
Page Views: 158
Affaire M. Jacques Yoki Onana et M. Ngum Gérard: Le journaliste Pharel Marcelin Ateba situe les faits de sa dénonciation
Le 9 juillet 2019, le journaliste Pharel Marcelin Ateba, en ....
Page Views: 116
___________________ ___________________