Home » Economy and Finance
Bisness et de l’entreprenariat: La FIYAO, Foire Internationale de Yaoundé,
Category :- Economy and Finance Author :- Bertin Bidja 
Posted on July 16, 2019, 9:13 pm

 

La FIYAO, foire internationale de Yaoundé,

 

Vers des nouvelles donnes du bisness et de l’entreprenariat.

 

La 3e édition de la foire internationale de Yaoundé (FIYAO), se tiendra du 16 au 30 août 2019, au palais de congrès de Yaoundé sur la colline de NKOL NYADA. Le thème mis en avant sous l’impulsion de l’association ACADER porte sur : « entreprenariat et économie numérique : enjeux et impact sur la croissance pour un développement durable », qui se veut un ajustement meilleur pouvant impacter positivement la jeunesse camerounaise. L’événement qui repose sous le très haut patronage du président de la république, nous est déroulé par son directeur général, Brice TCHAKOUNTE, qui s’est confié à la rédaction de LeGideon world media Inc.

 

LEGIDEON : monsieur Brice TCHAKOUNTE, Directeur Général de la foire internationale de Yaoundé, l’événement dont vous tenez les rênes est en train de se précisez pour un 3e rendez-vous, alors présentez-nous en quelques mots ce qui fait sa particularité.

 

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : La foire internationale de Yaoundé est cette initiative-là, qui va mobiliser cette année les investisseurs et les entreprises d’ici et d’ailleurs, pour la promotion de leurs offres et services. Mais aussi fait intervenir l’insertion du jeune dans le monde professionnel, soutenu par le gouvernement camerounais et son illustre chef, le Président de la République, S.E. Paul Biya qui nous a déjà donné son accord de principe pour le patronage et qui est entrain de mobiliser les moyens nécessaires pour nous permettre de réaliser cet événement. Notre défi est de mobiliser une centaine de jeunes dans le monde des affaires pour cette autre édition. Car il est à noter que nous avions été reçus très récemment par le ministre des petites et moyennes entreprises qui nous a donné avis favorable sur le bénéfice qui suivra des formations qui sont prévues aux niveaux des différents ateliers pendant l’événement. Les jeunes formés seront directement insérés dans les différents programmes de ce ministère en vue de la réalisation de leurs projets. Donc la FIYAO, cette année touche 2 aspects, on a ce volet de l’entreprenariat avec les PMEs et PMIs, les multinationales et grandes entreprises, et le volet insertion des jeunes.

LEGIDEON : A vous écouter, tout semble bien parti pour la livraison de cette autre édition, mais alors à quel niveau en sommes-nous avec les préparatifs ?

 

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : Sur le plan organisation, je dirais que les choses se passent très bien jusqu’ici, avec un bon nombre de partenariat déjà finalisé sur le volet insertion des jeunes. Je citais déjà le ministère des PMEs ; nous avons les organisations onusiennes avec ONU Femmes, Unesco qui sont également impliqués, L’UNICAC qui, nous a contacté tout récemment dans le volet insertion des jeunes. Chaque jour nous recevons des appels, aujourd’hui encore il y a la Sni qui nous a appelé pour confirmer sa participation. Nous avons aussi le MINJEC qui est aussi impliqué, le MINPROFF qui a également confirmé sa participation donc le volet insertion des jeunes tout est en bonne voie ; et nous continuons également avec la mobilisation des jeunes nous avons déjà près de 300 jeunes que nous avons eu à mobiliser pour ces différents programmes là, les ateliers de formation et tout ce qui va avec, mais nous prévoyons 400 jeunes pour l’atelier sur l’entreprenariat. Les jeunes s’enregistrent au fur et à mesure, donc d’ici peut-être la semaine prochaine tout sera déjà clos avec la mobilisation des jeunes. Le volet sur la grande exposition pour la promotion des offres et services des entreprises nous prévoyons 1500 entreprises et au jour d’aujourd’hui nous sommes à plus de la moitié. Ils s’enregistrent chaque jour nous pensons que d’ici la fin du mois, d’ici peut-être le 25 juillet le nombre pourrait être atteint. On également les entreprises étrangères nous avons déjà environ 17 pays qui ont confirmé


leur participation, nous prévoyons 36 pays. Donc on peut faire un bilan assez positif dans l’avancée des choses.

 

LEGIDEON : Au regard du thème mis en avant, quelle est la cible principale qui est visée ici ?

 

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : La cible principale pour cette édition c’est d’abord la jeunesse par ce qu’on veut la mettre en avant. Ce n’est pas seulement la jeunesse camerounaise, c’est vrai que c’est d’abord elle, mais c’est la jeunesse africaine tout entière par ce qu’on a les jeunes de la zone CEMAC, les 6 pays de la CEMAC sont présents dans ce volet insertion des jeunes, mais à côté de la jeunesse c’est la foire, la foire internationale de Yaoundé, c’est le commerce dans la promotion des offres et services. Ce n’est pas le jeune qui vient pour la promotion c’est les entreprises, ces multinationales qui viennent présenter leurs services. C’est vrai que de façon générale toutes ces entreprises qui viennent faire consommer leurs produits à la jeunesse, mais la foire touche tout le monde, c’est-à-dire on a la jeunesse qui est mise en avant par ce qu’on prévoit plus de 15.000 jeunes qui seront là pour leur insertion et nous sommes en train de mettre sur pied tous les éléments nécessaires qui vont amener les jeunes à s’intéresser. On est en train de voir comment avec le gouvernement on peut mettre des bus à la disposition des jeunes pour les transporter vers le site de l’événement. On a déjà finalisé avec Camtel pour la couverture wifi 24h/24 gratuitement. Donc Camtel viendra avec la 4G, c’est le haut niveau actuellement, c’est le plus haut débit actuellement au Cameroun. Camtel apportera ça sur le site de l’événement et faire bénéficier les jeunes d’une meilleure connexion pendant 15 jours pouvant permettre aux jeunes d’effectuer leur recherche, voir s’inscrire en ligne dans les universités la foire internationale de Yaoundé peu importe l’âge, peu importe la couche sociale, peu importe l’ethnie, tout le monde est concerné.

LEGIDEON : Pourquoi cet intérêt sur la jeunesse comme principale cible ?

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : Déjà il faut noter que le thème de l’événement regroupe tout, « entreprenariat et économie numérique : enjeux et impact sur la croissance pour un développement durable ». De façon générale il y a plusieurs thématiques, mais je vais mettre en avant 3 ou 4 thématiques, la première je vous ai dit c’est ce volet insertion des jeunes donc c’est amener les jeunes dans l’entreprenariat, la deuxième c’est amener la jeune à s’intéresser à la chose politique par ce que les jeunes se plaignent du fait que la politique c’est pour les vieux au Cameroun comme on le dit très souvent, c’est pour les grands. On a les enjeux, les échéances avenirs, on a les législatives etc. nous avons prévu avec le ministère de l’administration territoriale un grand forum sur l’engagement politique des jeunes qui va mobiliser plus d’un millier. En présence de ces institutions gouvernementales autres que le MINAT, y compris Elecam qu’on a invité. Ils vont parler aux jeunes et les présenter le pourquoi à participer à la chose politique. On a aussi le volet économique qui est mis en avant avec les entreprises. Donc on voudrait que les entreprises là sur le site de l’événement mettent en avant des exclusivités, des offres ou services inédits. On voudrait surtout que ces entreprises là sur le site de l’événement viennent avec les opportunités pour les jeunes, ne pas venir partager les flyers comme on voit dans d’autres événements et puis les flyers qui sont tout de suite jetés sur le site de l’événement. Nous avons vu ce qui s’est passé à PROMOTE quand vous êtes arrivé sur le site il y avait plus de 50.000.000 flyers au sol, vous comprenez que cela ne sert plus aux jeunes. Il faudra que lorsqu’un visiteur arrive sur le site de l’événement quand il pose une question, si ça tend vers la cosmétique on sait vers qui l’orienter. Si la question tend vers l’entreprenariat ou l’électricité on sait vers qui l’orienter par ce que l’entreprise a l’opportunité pour le jeune. C’est pour cela que tous les exposants qui nous contactent on ne les retient pas tous par ce qu’il y a les exposants dont le but c’est venir partager ces flyers-là. Donc voilà comment la FIYAO est en train de se préparer. On veut créer un impact assez positif et remarquable et on voudrait que ça parte des expériences concrètes.

Nous sommes en train de voir avec le fond national de l’emploi comment sur le site plus de 500 jeunes vont trouver directement de l’emploi c’est-à-dire qu’ils apportent toutes les opportunités d’emplois qu’ils ont. Sensibiliser et informer le jeune sur comment obtenir un emploi et permettre à ces jeunes-là de trouver directement de l’emploi.

LEGIDEON : Peut-on énumérer quelques difficultés auxquelles vous faites face ?

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : Parlant de difficultés il faut noter que tout le monde est au courant de la situation que traverse le Cameroun autant sur le plan économique que sur le plan politique c’est même pour cela que nous avons constitué une équipe extrêmement dynamique qui essayent d’apporter aux camerounais cet esprit de vivre ensemble regrouper les jeunes autour d’un axe principal qui est la paix. Donc les difficultés que nous rencontrons sont celles déjà installées sur ces plans. Actuellement, nous pose un grand problème autant sur le plan sécuritaire, par ce qu’il y a beaucoup d’investisseur à l’étranger qui ont refusé de s’impliquer à cause de ce petit problème. Mais nous remercions le gouvernement par ce que les choses évoluent ; à la mesure où le gouvernement est en train de mettre sur pied toutes les dispositions qui vont permettre que tout se passe bien. On est en train de voir également avec la sureté nationale et le ministère de la défense comment apporter une sécurité de qualité sur le site de l’événement pour que ces petits problèmes soient résolus et n’affectent pas tous ces investisseurs que nous attendons de l’étranger. Et puis sur le plan de l’économie la difficulté justement vient de la crise économique que nous traversons. Par ce que beaucoup de sponsors qui hier, étaient capables de mettre à notre disposition quelques millions de francs pour l’organisation de cet événement, présentent une certaine impossibilité à cause de tous les problèmes que nous avons, par ce que ça touche tout le monde. Les entreprises, la douane et autres. Voilà les difficultés que nous traversons. La foire tel que nous l’avons prévu au départ était purement bisness, c’est-à-dire au départ on avait mis u certain nombre de prix on avait fait les choses du genre

 

  • ce qu’on ne pouvait pas avoir les problèmes par la suite. Aujourd’hui, on a beaucoup de petits problèmes, si vous constatez même vous allez vous rendre compte que le prix par exemple des stands qu’on avait au départ ne sont plus les mêmes. Nous sommes quittés de 350.000 F à pratiquement 100.000 F pour l’acquisition d’un stand donc nous sommes en train de voir avec les sponsors et les différents partenaires comment aller acheter ces stands là pour mettre à la disposition des personnes capables de les acheter. Par ce que les prestataires de services, ils ne comprennent pas qu’il faut travailler selon le contexte. Un prestataire va par exemple te mettre un stand à 250.00, on est obligé de se retourner vers l’administration, la présidence de la république, vers le premier ministère vers les différents ministères, de se retourner vers les partenaires pour disposer des moyens financiers pour aller louer les stands et mettre ça à la disposition des gens voilà les difficultés que nous rencontrons.

 

LEGIDEON : quel est le message que vous adressez à ceux qui jusqu’ici vous soutiennent dans votre organisation ?

 

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : Je dis merci au gouvernement pour le soutien qu’il apporte à la jeunesse. On a présenté cette initiative à la présidence de la république, elle a agi avec promptitude, signe d’un très grand intérêt. Donc je vais dire d’abord merci au chef de l’Etat S.E Paul Biya, à ces proches collaborateurs, le ministre d’Etat, Secrétaire Générale à la présidence, S.E Ferdinand Ngoh Ngoh et ses adjoints à l’instar de S.E Moustapha MOHAMOUDOU et tous ces ministères, le ministère des PMEs, d’avoir compris le véritable problème que nous jeunes, nous leur avons soumis. Leur implication a été directe lorsqu’ils ont appris qu’on porte une initiative comme celle-là, qui pourrait apporter une pierre à l’édifice à la construction de notre pays. Mais nous attendons encore plus, l’événement aura lieu dans pratiquement 1 mois, beaucoup a déjà été fait et beaucoup reste à faire. Donc nous invitons le gouvernement à se mobiliser davantage et apporter encore les éléments

Nécessaires surtout au niveau de la logistique. Il le fait déjà il faut le préciser, mais nous voulons avec exactitude mobiliser ce qu’il faut pour que l’événement se tienne. Et au niveau des entreprises je les invite à vite s’activer par ce que nous souhaitons comme je l’ai dit des entreprises qui apportent à la jeunesse un certain nombre d’opportunités qu’elles ne viennent pas partager les flyers. C’est le domaine de toutes les entreprises dans les événements. La FIYAO, elle est différente. Les stands sont encore disponibles, sur 1500 exposants qu’on attend, il nous en faut encore en moyenne 600 exposants qui doivent nous rejoindre, mais comme je vous l’ai dit chaque jour les gens s’enregistrent, donc je demande aux exposants de se manifester aussi le plus tôt, à toutes les entreprises de se manifester le plutôt, pour qu’on puisse clore avec cet effectif de 1500 exposants et lancer les choses tel que ça se doit.

LEGIDEON : monsieur Brice TCHAKOUNTE merci d’avoir répondu à nos questions, toute l’équipe de legideon world media inc, vous souhaite, vous et votre un meilleur succès dans la tenue de la 3e édition de la FIYAO.

DIRECTEUR GENERAL FIYAO : c’est nous qui vous remercions grandement pour votre accompagnement médiatique, qui témoigne à suffisance votre soutien pour les initiatives jeunes comme la FIYAO, qui ne peut trouver sa valeur escomptée que par votre contribution.

 

Initiatives jeunes, pour LeGideon, Bertin BIDJA

Tagged Keywords: i lsk, foire, entreorenariat, bisness
Culture/musique
PAPY THE NEXT DEVOILE SON NOUVEAU SINGLE « TCHOTCHORI »....
Page Views: 68
Culture/découverte
LEMARCIEN P.SPONDE Un talent, valeur sûre de la chanson, f....
Page Views: 101
COMIFAC Appoints New President During the 10th Session.
Central African Forest Commission (COMIFAC) appointed and in....
Page Views: 77
Culture/région du sud
José Bonaventure Edzoa, Délégué Régional des Arts et Cu....
Page Views: 142
Grandes opportunités
Paul Biya affirme son soutien à la jeunesse pour la FIYAO ....
Page Views: 140
___________________ ___________________