Home » Environment
Création d’emplois : Les ingénieurs s’imprègnent de l’approche HIMO
Category :- Environment Author :- Ryan Nguélé 
Posted on November 24, 2020, 10:29 am
(0 Rating)

C’était au cours d’un atelier de formation qu’a organisé le Bureau international du travail à Yaoundé le 19 novembre 2020.

Création d’emplois Les ingénieurs s’imprègnent de l’approche HIMO

La question du chômage et du sous-emploi reste et demeure un épineux problème pour la société camerounaise. Au regard des statistiques fournies par l'Institut national des statistiques, la population camerounaise est estimée au 1er juillet 2016 à 22 millions 709 mille 892 personnes et est essentiellement jeune. Plus de la moitié a moins de 20 ans et la population de plus de 65 ans s'élève à seulement 3,6% pendant que la population active, en état d'occuper un emploi, représente près de 55% de l'ensemble soit au moins 12 millions de personnes. Malheureusement, selon le Fonds national de l'emploi, même si le taux de chômage des jeunes au sens du Bit est plus élevé (6,0%) que celui de l'ensemble de la population (3.8%), le sous-emploi est évalué à 75,8% de la population active en 2016, ce qui revient à dire que près de 9 millions de camerounais sont sous-employés, occupent des emplois non décents notamment dans le secteur informel ou tout simplement sont sans emploi. Et selon le Bit, les effectifs de la Fonction publique sont passés de 163 000 agents en 2006, à environ 322 000 en 2017, ce qui représente tout au plus 3% de la population active. Des éléments suffisants qui situent la situation critique de l'emploi au Cameroun.

Haute Intensité de Main d'Œuvre (HIMO) dans les investissements publics.

Dans la recherche des solutions à cette situation particulièrement préoccupante apparue depuis la crise de ces trente dernières années et dans le but de promouvoir le travail décent, le gouvernement a élaboré et validé en 2008 la stratégie pour la promotion des approches à Haute Intensité de Main d'Œuvre (HIMO) dans les investissements publics. Cela se rapporte à utiliser les investissements du secteur des infrastructures pour réaliser des objectifs autres que celui de construire ou de réhabiliter les routes, en l'occurrence d'en faire aussi un outil de création d'emplois à plus large échelle de : diversification et d'élargissement des capacités d'exécution dans le secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP) à travers le développement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) locales pouvant partager de façon plus équilibrée les marchés de l'industrie de la construction avec les grandes entreprises ; de valorisation des ressources locales tels que les matériaux locaux, les PME locales et la création/savoir-faire locale, et de renforcement de l'employabilité des jeunes. Malgré toute la batterie de mesures prises par le gouvernement pour la réalisation de ces projets, tous ces instruments tardent à produire les résultats escomptés en matière de création d'emplois décents et de réduction de la pauvreté.

Guide méthodologique

atelier de formation qu’a organisé le Bureau international du travail à Yaoundé le 19 novembre 2020

Selon le Bureau international du travail, plusieurs facteurs peuvent justifier cette insuffisance des résultats, mais l'un des plus régulièrement avancés par les PME et les promoteurs d'initiatives HIMO est la très faible maîtrise des techniques et savoir-faire de base par les jeunes dans les différents métiers des BTP. C'est dans ce contexte que s'est tenu l’atelier de réflexion et sensibilisation pour une meilleure intégration des approches HIMO dans les curricula des cycles de formation des Ingénieurs, Techniciens supérieurs et Techniciens de génie civil et génie rural au Cameroun, le 19 novembre 2020 à Yaoundé.

Haute Intensité de Main d'Œuvre (HIMO) dans les investissements publics.

L’atelier qu’a organisé le BIT avait pour principaux objectifs de permettre aux ingénieurs de : cerner la situation actuelle de la HIMO dans les curricula de formation au Cameroun ; mener une réflexion prospective sur l'introduction des approches et techniques HIMO dans les curricula des cycles de formation des Ingénieurs, Techniciens supérieurs et Techniciens de génie civil et génie rural ; questionner le renforcement des capacités des formateurs et enseignants devant introduire ces approches et techniques HIMO dans les curricula des cycles de formation de ces derniers ; informer sur les activités HIMO développées et mises en œuvre par les Ministères et autres structures nationales et enfin, diffuser dans les institutions de formation des Ingénieurs, le « Guide méthodologique HIMO pour l'entretien des routes en terre » élaboré par le Bit dans le cadre de sa mission d'assistance technique au projet d'aménagement de la route Kumba-Mamfe.

Rate this article   
Anglophone Crisis: Ndu DO Seals Shops over Traders Strict Respect for Ghost Town
Like the late mayor of Buea, Ekema Patrick and his successor....
Page Views: 124
Ghana: Operators of Baby-harvesting syndicate' Apprehended
Following months of investigations during which two babies w....
Page Views: 153
ENEO Reveals Cost of Guider, Maroua Solar Power Plants
Cameroon electric utility, ENEO in its recently published 20....
Page Views: 65
Iraq: Over 20 Killed, 40 Wounded in suicide bombings in Baghdad
At least 20 people have been killed and over 40 wounded in a....
Page Views: 57
10 Things to know about Amanda Gorman.
Amanda Gorman an American Poet and Activist has recently ris....
Page Views: 148
___________________ ___________________