Home » Environment
Lutte contre le covid-19 : VENTA INVESTMENTS COMPANY LIMITED, plus que jamais engagé à prémunir son personnel de tout risque biologique
Category :- Environment Author :- BERTIN BIDJA 
Posted on May 12, 2020, 12:00 am
(1 Rating)

Lutte contre le covid-19

VENTA INVESTMENTS COMPANY LIMITED, plus que jamais engagé à prémunir son personnel de tout risque biologique et à relever le niveau de sécurité de ses services pour une meilleure action du système de nettoyage industriel, hygiène publique et phytosanitaire, développée au quotidien auprès de ses partenaires.

Le 18 avril 2020, a marqué une nouvelle phase de sensibilisation du personnel de VENTA INVESTMENT COMPANY LIMITED Douala, sur le combat à mener contre les risques biologiques, notamment les risques embusqués par la pandémie de coronavirus, qui continu de faire des victimes à travers le monde. Au-delà de cette sensibilisation conduite par le Dr Stéphane NGEMBU, membre et représentant de SOS MEDECIN CAMEROUN, on a assisté à un véritable renforcement de capacités des travailleurs de VENTA sur la sécurité liée à leur travail en ce qui le nettoyage industriel, l’hygiène publique et phytosanitaire, animé par Guy Francis KAJEU, expert en prévention de risques. Une plus-value colorée par Mr TAZOH Venland TEKE : « après le séminaire de Yaoundé où nous avons pu démontrer à nos employés l’importance de maitriser leur travail en tenant compte des maladies professionnelles qui sont ici les risques qu’ils rencontre chaque jour, un moment d’ailleurs qui a intéressé plus d’un, lors de cette rencontre en ce qui concerne surtout la prévention de Coronavirus. Il a donc été indispensable pour nous, de descendre à douala, capitale économique du Cameroun, qui abrite l’une de nos directions, dans l’optique de poursuivre l’exercice de renforcement de capacités de notre personnel  qui travaille dans la ville de douala, aux côtés de notre clientèle toujours fidèle à nos services. Et je puis vous dire, notre action vise non seulement le territoire national mais aussi et surtout l’Afrique centrale voire hors de la sous-région dans ce domaine que nous maitrisons bien à savoir le nettoyage industriel, hygiène publique et phytosanitaire. »

Un séminaire de formation qui aura mobilisé l’ensemble des travailleurs de la direction VENTA à Douala, pour une austérité orientée sur l’activité de nettoyage industriel, hygiène publique et phytosanitaire, notamment les mesures et techniques prises pour une désinfection des lieux sûrs ; bureaux, espaces verts et bien d’autres. En outre, l’importance d’une bonne maîtrise à développer en gestion des produits chimiques, du respect des consignes et procédures de sécurité pour une prévention de risques et la protection des travailleurs afin qu’ils puissent fournir un travail de qualité.

Il faut surtout noter que ledit séminaire, déroulait le tapis rouge aux nouvelles recrues de l’entreprise qui se frottaient à l’un des prestigieux avantages qu’offre VENTA INVESTMENTS COMPANY LIMITED, de relever le niveau de savoirs sur la sécurité du travailleur qui doit être à l’abri de tout danger, dans un optique de préparer chaque employé à faire face à la pandémie de coronavirus. «VENTA est en pleine évolution et innove sans cesse chaque jour ; on a pas mal de sollicitation dans cette lourde mission que nous assurons au quotidien. Et parlant justement de sollicitations, on venait juste de gagner deux grands contrats auprès de deux clients prestiges  à douala et à Yaoundé ; ce qui  nécessitait un recrutement urgent ; parmi les recrues nous avons enregistré aussi des secouristes qui interviennent dans les surfaces de désinfection surtout en ce moment de crise de covid-19, et une crise en cours nous a obligé de revoir nos effectifs de professionnels exerçant dans notre domaine vue que nous actuellement très  sollicités pour intervenir sur le plan de la désinfection et autre », a précisé le Manager général de VENTA.

Une initiative que les experts ont grandement approuvés, tout en évoquant que ceci est une norme que toutes les entreprises devraient adopter question d’inscrire une action globale face au COVID-19. « c’est plus de la norme que l’entreprise VENTA  développe via ce séminaire, car c’est ce qui doit normalement être fait  par tout le monde surtout les entreprises de tout type compte tenu de l’actualité; c’est de la conscience, une prise de conscience c’est-à-dire se rendre compte que maintenant, il y a un virus qui circule et fait beaucoup de cas infectés, beaucoup de décès et qu’il faut absolument aller à l’encontre de ce virus . Absolument, ne pas être le véhicule du virus, la victime du virus, donc la petite formation qu’on a donnée c’est pour préparer chaque employé à faire face à l’actualité c’est-à-dire, à la pandémie du COVID-19. Les mesures édictés par le gouvernement et l’OMS sont bonnes, il n’y a aucune mesure qui est mauvaise ; toutes ces mesures sont bonnes mais on peut toujours faire mieux, compte tenu qu’on n’a pas assez de matériel, même pas pour effectuer des tests, on a pas assez de lits pour hospitaliser des personnes qui se retrouvent coincées dans ce maladresse sanitaire, et si même on parvient à être hospitalisé, on n’est pas sûr de trouver des médecins pour prendre en charge ces personnes-là. Donc l’action doit être globale ; ça doit concerner à la fois le personnel, à la fois le matériel et aussi, apporter des mesures d’accompagnement aux populations, par ce qu’on ne peut pas demander aux populations de rester chez soi alors que qu’elle a faim, elle mourra de faim avant de mourir de COVID-19, donc les mesures sont appréciables mais il faudrait beaucoup plus, vraiment beaucoup plus », s’est exprimé le Dr Stéphane NGEMBU.

La santé étant donc l’une des assurances que bénéficient les travailleurs, il convient alors de lever l’équivoque entre la pharmacopée (recettes africaines) et la médecine moderne plus précisément les décoctions traditionnelles qui soulagerait l’homme du COVID-19. « Les recettes africaines peuvent avoir leur importance ; par ce que si elles existent jusqu’à aujourd’hui, ça veut dire qu’elles ont un certain avantage, un certain apport. Sauf que les chiffres qu’on a, montrent que la plus part des décoctions traditionnelles ont un impact sur le fonctionnement  de plusieurs organes, notamment le rein ; donc les décoctions traditionnelles peuvent fonctionner de façon ponctuelle, c’est-à-dire à l’instant où on les prend, ça nous soulage ; mais à moyen et à long terme, ça sera peut-être la source de beaucoup de problème et le plus grave des problèmes c’est l’hémodialyse notamment dans notre contexte », a ajouté le membre de SOS MEDECIN CAMEROUN.

Pour le personnel ayant répondu présent, grande était sa satisfaction de pouvoir recevoir de telles formations pour en guise de protection et sécurité du métier choisi ; Epoh Njoume, responsable hygiène de VENTA, en témoigne : « Sincèrement, je ne peux pas vous tromper ; depuis que je travaille au sein des entreprises ; par ce que j’en ai déjà travaillé dans plusieurs entreprises qui font également presque dans le nettoyage et le traitement phyto et dans l’hygiène publique ; VENTA est en train de montrer la différence.  Pourquoi ? Par ce que dans ces entreprises où j’ai été,  nous n’avions jamais eu à faire des séminaires comme celui-ci, assisté par un docteur en médecine et un responsable QHSE ; donc pour conclure, nous allons appliquer tout ce que nous avons appris ici sur le terrain. »

Le top management de VENTA dans son action citoyenne rassure plus que jamais sa clientèle, qui en toute complicité bénéficie du bon travail qui est développé au quotidien par les professionnels de la désinfection pour ne situer que ce domaine, « Nous disons à nos clients d’avoir toujours confiance à VENTA ; par ce qu’à VENTA, nous faisons la différence, nous anticipons sur l’avenir, nous ne restons pas surplace, nous réfléchissons sur les challenges liés au COVID-19, nous mettons en place, nous accompagnons la stratégie mise sur pied par le gouvernement pour éradiquer, stopper ou réduire les infections liées au COVID-19. Donc nous voulons juste dire à nos clients de s’assurer que nous ne délassons pas, l’équipe est renforcée et les nouvelles recrues qui sont avec nous aujourd’hui, sont venus pour maintenir la pointe de nos services toujours au top », rassure Mr TAZOH

Le COVID-19 est désormais une réalité qui ne met personne à l’abri de l’infection, alors prévenir vaut mieux que guérir comme le martèle le Dr Stéphane NGEMBU, « le COVID-19, évolue très rapidement, il n’y a que des mesures de préventions qui peuvent nous aider, c’est-à-dire rester chez soi ; au maximum possible, ne sortir que lorsque c’est nécessaire, tousser dans un mouchoir à usage unique et le jeter dans la poubelle, tousser ou éternuer dans le pli de son coude, rester à au moins 1m5 de votre interlocuteur, porter des masques en continu dès qu’on est en public, se laver les mains à l’eau coulante et du savon pendant au moins 60s, il faut se désinfecter les mains avec du gel hydro alcoolique et vérifier que le gel en question contient de l’alcool à au moins 60% et la dernière chose, c’est de nettoyer toute les surfaces avec de la javel »

 

 

Rate this article   
Cameroonians in Kenyan Police Custody for Possessing Fake gold, Millions of dollars
Three Cameroonians are currently under Kenyan police custody....
Page Views: 153
Anglophone Crisis: “Help me, help me. Every day my people are being killed”
Reports on news of an Anglophone Cameroonian has gone viral ....
Page Views: 179
Cameroon: Biya’s Special Recruitment of 2000 PHD Holders Continues
In the second phase of the special recruitment of 2000 staff....
Page Views: 247
Cameroon: NCASP to be Finalize, Draft Decree Adopted by end-2021
Cameroon National Security Committee - NSC will among other ....
Page Views: 281
Shelter Afrique to Host 40th AGM, Annual Housing Symposium in Cameroon
Shelter Afrique, the pan-African housing development bank ha....
Page Views: 297
___________________ ___________________